Archives de Catégorie: Post-Apocalypse

Les Derniers Hommes, tome 6 : Le Dernier jugement

Auteurs : Pierre Bordage | Paru en : 2010 | Format : Kindle AZW (265ko) | Prix : 0€99 | Éditions : Au Diable Vauvert


LesDerniersHommes-T6
Après le temps des fléaux vient celui du renouveau.Le printemps précoce semble annoncer une métamorphose radicale de la terre. Et aussi l’émergence d’un règne où les hommes n’ont plus leur place. Pour Solman et son peuple,le seul espoir repose sur Kadija, la Sainte envoyée par Benjamin à leur rencontre. En proie à ses doutes,à ses désirs humains, elle attend le donneur sur l’autre rive de la Loire. Mais Solman et ses derniers compagnons de route ont perdu le contrôle de leur radeau sur le fleuve grossi par la fonte des neiges et des glaces.
La nature a-t-elle déjà condamné les hommes ?Ou bien laissera-t-elle à Solman le choix d’un dernier jugement ?

 


Mon avis

Voilà le dernier tome de l’histoire des Derniers Hommes. La fin du monde, enfin non, la fin de l’Humanité arrive, et c’est Solman, Kadija, Moram, Wolf et Ishamil qui vont essayer de tenter de l’empêcher.

On a encore pas mal de révélation dans ce tome. On va enfin savoir qui est le père de Solman (je commençais à m’en douter depuis un bon moment maintenant), et qui a tué sa mère.

L’Eskato dont on sait maintenant d’où il vient, pourquoi il a créé les Anges et les Saints. Suite à certains évènements, il va commencer à douter.
On comprend maintenant bien son plan qui veut une race d’humains parfaits, purs. Cela ressemble grandement à une idéologie qui a conduit à la 2nde Guerre mondiale…

Il est dommage que toutes ces explications sur le pourquoi de tout ce qui s’est passé dans l’histoire ne soit pas arrivé plus tôt.

La fin du roman, que je trouve un peu trop rapide (brutale), est vraiment particulière, belle et magnifique. Je ne m’attendais à pas à ça. Enfin, sauf pour la partie des Hommes qui vont pouvoir vivre au prix d’un immense sacrifice.

En y réfléchissant, cette fin n’aurait pas pu/du être différente compte tenu de tout ce qui précède, de la manière dont est écrit et tournée l’histoire.

Bref, j’ai aimé ce dernier tome, et plus globalement j’ai vraiment aimé cette série post-apocalyptique. Je vais aussi envisager de lire d’autres livre de Pierre Bordage.

Les Derniers Hommes, tome 5 : Les Douze tribus

Auteurs : Pierre Bordage | Paru en : 2010 | Format : Kindle AZW (265ko) | Prix : 0€99 | Éditions : Au Diable Vauvert


LesDerniersHommes-T5
Pourchassé par les légions de l’Apocalypse, le peuple de l’eau a réussi à se sortir de l’ancienne ville fortifiée par un réseau de galeries souterraines. Mais l’étau continue de se resserrer. Solman pressent que leur seule chance de salut repose désormais sur Kadija. Or elle a disparu, et le danger se présente à nouveau sous la forme d’une horde de chiens commandée par un ange.
Quel lien l’intelligence acharnée à la perte des derniers hommes a-t-elle avec l’humanité ? Prépare-t-elle l’avènement d’une espèce nouvelle ? Et quel est le rôle de ces groupes dispersés sur terre, dans les mers et dans l’espace qui se nomment les douze tribus ?

 


Mon avis

Voilà l’avant dernier tome de la série. Je l’ai dévoré avec autant d’appétit que les 4 précédents.

Kadija introduit le tome, avec quelques réponses. Solman perd son don, et se repose sur Wolf dont le don semble lui être revenu partiellement. Glenn prend une importance non négligeable pour les aquariotes restants. Moram a bien changé depuis quelques tomes, et c’est sympa à voir, surtout avec la petite histoire d’amour avec Hora la sourcière.

La fin de l’Humanité est proche, très proche. L’hiver est en train de se finir bien trop vite pour que ce soit naturel. Pourtant, malgré la fin du monde plus que proche, un nouveau peuple va se joindre aux derniers aquariotes.

Ce volume nous permet de comprendre les origines du cataclysme qui a touché l’Humanité et qui a laisser les Humaines exsangues et au bord de l’extinction. Le lien entre le passé et le présent est enfin (en parti) révélé. A ce point de l’histoire du roman, on en vient à se poser des questions applicable à notre époque sur ce que fait l’Humanité à la nature et contre elle même…

Il s’agit donc d’un volume riche en réponses, mais pas encore assez je trouve. Viiite, le suivant pour savoir comment se termine l’histoire des Derniers Hommes.

Les Derniers Hommes, tome 4 : Les Chemins du secret

Auteurs : Pierre Bordage | Paru en : 2010 | Format : Kindle AZW (265ko) | Prix : 0€99 | Éditions : Au Diable Vauvert

LesDerniersHommes-T4

Solman et ceux qui fuyaient en sa compagnie ont été surpris par les tueurs du conseil. Seul un miracle pourrait maintenant les sauver. Déchiré, le peuple de l’eau ne voit pas se resserrer le danger. L’histoire des uns et des autres se dévoile, parfois terrifiante. Kadija semble jouer un rôle essentiel dans le destin des derniers hommes.
Mais les Aquariotes laisseront-ils à Solman le temps d’élucider son mystère ? Réussiront-ils à surmonter leur haine et leurs peurs pour permettre à leur donneur de parcourir les chemins du secret ?

 


Mon avis

Solman a été laissé à la fin du tome précédent en fâcheuse posture… Va-t-il s’en sortir avec les albains face à ceux qui veulent les tuer ?

Dans ce tome, l’action est plus présente que dans le précédent. Ca bouge ! Et les personnages se dévoilent enfin. Solman est toujours comme à son habitude, le personnage de Moram prend de l’ampleur, tout comme Wolf. On apprend quelques vérités sur les albains que sont Ismahil et Kadija, bien que ce soit encore insuffisant pour vraiment cerner Kadija.

L’histoire va très vite, et prend une tournure assez sombre. L’Humanité est au bord de l’extinction, encore plus que ce qu’on pouvait penser au début de l’histoire. Il y a encore moins d’Humains. L’espoirs de ces derniers est réduit à néant, on on a un défaitisme flagrant qui s’empare de ces derniers humains. Mort et violence sont présentes partout pour les aquariotes. En gros c’est “l’apocalypse” !

J’ai encore sacrément aimé ce tome, j’ai vraiment envie de savoir si Solman arrivera à sauver les aquariotes restant et comment.

Les Derniers Hommes, tome 3 : Les Légions de l’Apocalypse

Auteurs : Pierre Bordage | Paru en : 2010 | Format : Kindle AZW (265ko) | Prix : 0€99 | Éditions : Au Diable Vauvert

LesDerniersHommes-T3Grâce à Solman, une partie du peuple de l’eau a pu se sortir du piège de Galice et venir en aide à deux Albains, Ibrahim et Kadija, cernés par une nuée de sauterelles venimeuses. Mais tandis que les Aquariotes entament leur périlleux voyage dans l’hiver du Nord, la nouvelle se confirme qu’une guerre totale a été engagée contre les peuples nomades.
L’apocalypse est en marche.
Le danger ne vient plus seulement d’une nature hostile, ni d’un adversaire acharné à leur perte, mais des Aquariotes eux-mêmes. Une terrible menace plane alors sur Solman, soupçonné de folie, et sur les deux Albains, jugés indésirables. Pourtant, la clef du salut se cache peut-être dans l’esprit de la troublante Kadija. A-t-elle été envoyée pour aider les derniers hommes à vaincre les légions de l’Apocalypse ?


Mon avis

Encore une suite qui se laisse lire toute seule. Si je n’avais pas plein de choses à faire (comme préparer des cours de T°S), je l’aurais lu d’une traite Clignement d'œil.

Dans ce tome, on n’en apprend pas plus sur Kadija, ni sur les d’autres personnages comme Chak ou Raïma. L’intrigue est essentiellement tournée sur Solman et ses doutes. Plein de questions sont laissées sans réponses, et de nouvelles apparaissent.
En revanche, on commence à voir plus en détail le peuple de l’eau dans ses moeurs, et ses conflits. Ainsi, Solman s’est fait pour ennemis les pères et mères du peuple de l’eau, et grâce à Raïma folle de jalousie, la situation s’envenime.
Cela n’empêche pas la vie de continuer, et les aquariotes continuent leur exode. Ils doivent élire domicile dans une ville-château pour l’hiver.

J’ai bien aimé ce 3ème tome, car même si quelques personnages ne sont pas approfondi, on en apprend plus sur l’ensemble du peuple de l’eau, et l’histoire principale progresse petit à petit.

Les Derniers Hommes, Tome 2 : Le cinquième ange

Auteurs : Pierre Bordage | Paru en : 2010 | Format : Kindle AZW (265ko) | Prix : 0€99 | Éditions : Au Diable Vauvert

LesDerniersHommes-T2“Trois Slangs, des troqueurs d’armes, ont tendu un piège à Solman lors du grand rassemblement : il doit maintenant juger ses propres père et mère, soupçonnés d’avoir volontairement livré de l’eau empoisonnée.Mais, au-delà de ce procès, c’est une guerre totale qui s’engage désormais contre les peuples nomades. Une intelligence semble en effet œuvrer à travers les Slangs et poursuivre son entreprise d’extermination en envoyant un à un les anges de l’Apocalypse.Le salut du peuple aquariote repose désormais entièrement sur la clairvoyance de Solman. Mais lui-même n’est-il pas le jouet de forces qui le dépassent ? N’est-il pas atteint par la folie des donneurs ? Et le cinquième ange n’a-t-il pas pris l’apparence de l’un de ses proches ?”


Mon avis

A peine fini le tome 1 que je me suis acheté les 5 tomes suivants sur le kindle store d’amazon.

J’attaque donc ce 2ème tome il y a peu de temps, puisque j’ai lu autre chose entre temps. Mais tout me revient très vite. L’histoire prenante du 1er volume continue dans la même lignée, et même si l’histoire est toujours centrée sur Solman, on commence à entrevoir avec plus de détails les relations entre les différents peuples, et même sur le peuple de l’eau où on en apprend un peu plus sur son organisation.

Ce 2ème volume est marqué par plusieurs temps forts, où il y a pas mal d’action. On y voit les dangers menaçants non seulement Solman, mais aussi tout le peuple de l’eau. Les autres peuples sont donc aussi mis en danger.
On voit aussi l’évolution du personnage de Solman, de ses relations avec les autres, et surtout avec Raïma.

On sent cependant une aura mystique planer en arrière plan sans savoir ce que c’est réellement. Raïma semble en savoir plus qu’elle ne le laisse voir.

Ce qui est bien avec cette série, c’est que malgré le fait qu’il s’agisse de Science-Fiction, on arrive parfaitement à s’imaginer dans ce monde post-apocalyptique. Je pense que c’est à cause, ou grâce à l’aspect réel des choses décrites dans le roman. On en vient à penser : “Ca pourrait très bien nous arriver un jour !”.

Ce 2ème tome est encore un coup de cœur, car je suis vraiment bien immergé dans l’histoire. Vivement la suite Clignement d'œil (ha, on me dit que je l’ai déjà commencé Rire).

Les Derniers Hommes, Tome 1 : Le Peuple de l’eau

Auteurs : Pierre Bordage | Paru en : 2010 | Format : Kindle AZW (262ko) | Prix : 0€ | Éditions : Au Diable Vauvert

LesDerniersHommes-T1“Quelques peuples nomades tentent de subsister dans une Europe dévastée par les pollutions chimiques, nucléaires et génétiques. Parmi eux, le peuple de l’eau. Le seul à pouvoir localiser les sources épargnées par la contamination. L’avenir de tous dépend des baguettes des sourciers. Et sans eau pure, pas de vie ! Solman le boiteux est né avec le don de clairvoyance. Infaillible juge des âmes, rejeté par les autres, le jeune homme ne peut se confier qu’à Raïma la guérisseuse. Elle l’aide à prendre conscience de son pouvoir, lui ouvre les yeux sur les signes qui jalonnent la route du peuple de l’eau. Des signes qui, à la lueur du Livre interdit, semblent annoncer la fin des derniers hommes…”


Mon avis

J’avais téléchargé gratuitement ce livre numérique sur la version PC du Kindle d’amazon il y a un moment, quand je m’interrogeais sur l’achat d’un kindle. Je l’avais pris car ma mère m’en avait parlé, et que le résumé m’avait bien plus. En plus il a d’excellente critique sur internet. C’est donc ce livre que j’ai choisi de lire en premier sur mon Kindle.

Petite précision, ce premier tome est gratuit, les cinq suivants sont à 0€99. Ce qui fait le tout à 4€95 la version numérique du livre papier qui est à 9€ dans le commerce (8€55 chez amazon).

Maintenant, l’histoire. On est dans un monde post-apocalyptique, dans lequel survie une poignée d’être humains (par rapport à notre population actuelle hein Clignement d'œil). Ce monde est dévasté, pollué, dangereux pour les survivants de l’espèce humaine. Plusieurs peuples survivent tant bien que mal dans ces conditions. Chacun possède une faculté propre : un peu identifier l’eau potable, un autre fabrique des armes, un autre encore peu voler dans les airs, un autre produit de la nourriture… Mais tous ces peuples ont besoin d’eau pour survivre, d’où la recherche de l’eau pure pour y parvenir, tout en essayant de cohabiter (pacifiquement) entre eux.
Ce premier volume (épisode) porte bien son titre, car il ne parle que du peuple de l’eau, les aquariotes. On y suit les aventures de Solman, jeune garçon ayant une déformation à la jambe mais ayant un don, celui de la clairvoyance. Dans sa tribu, on l’appelle un “donneur”. Grace à Raïma, la guérisseuse, il va pouvoir évoluer, et perdre sa naïveté. Son pouvoir de donneur ? C’est de pouvoir déterminer si quelqu’un ment, dissimule la vérité… Ce qui lui donne une certaine position dans son peuple, mais aussi cela lui vaut d’être exclus de la vie “normale” des adolescents de son âge.
J’aime particulièrement le thème de ce roman de science-fiction. Cette Europe dévastée, contaminée fait très réelle ! C’est presque comme si on y était. Un peu comme si malheureusement c’était notre futur… Ce que je ne souhaite pas, quand même !
Le style d’écriture me plait beaucoup également. Les phrases sont claires, et précises, sans être trop simple comme dans la littérature jeunesse. Ce qui accentue encore plus l’immersion dans le roman. En revanche, l’ambiance générale est assez sombre. L’avenir de ces peuples ne va pas être tout rose, et on s’en rend compte très rapidement, dès les premières pages.

A partir du moment où j’ai commencé la lecture de ce livre, je n’ai pu en décrocher, autre que pour mes besoins vitaux et sociaux (j’étais quand même en vacances, dans un camping Clignement d'œil). Je ne m’attendais pas à ce que ce livre soit aussi prenant, vraiment. Je pense que vous aurez compris que j’ai plus qu’aimer ce livre, je l’ai adoré !
Mon seul regret ? Enfin regret… pas tant que cela. Pourquoi avoir séparer en 6 volumes le livre papier pour la version numérique ? 6 volumes avec tout juste une centaine de page… Cela ne nuit pas du tout à l’histoire, c’est juste que c’est étrange… Et le livre se lit très/trop vite.

Bref, livre, et j’espère série (à lire) coup de cœur !

Anna's bookshelf

Blog de mes découvertes littéraires.

Citalivres...

"Travailler moins pour lire plus"